Connexion

Se souvenir de moi
Quelques balades
Balades et Randonnées pédestres



Les routes belles et sinueuses que nous connaissons actuellement sont très récentes, pendant des siècles les communications entre les villages, les hameaux et les campagnes cultivées de l'arrière-pays niçois se sont faites principalement à pied avec l'aide d'ânes, de chevaux de travail ou de bœufs. Les anciens ont cherché les parcours naturels les plus faciles ce qui n'est pas évident dans nos montagnes. En vous promenant vous rencontrerez assez souvent des portions de chemins empierrés, des marches creusées dans la roche, des caniveaux pour canaliser les pluies parfois violentes et des ponts de pierres pour franchir des gorges infranchissables autrement.

Tous ces chemins, moins nécessaires aujourd'hui, ont été répertoriés, balisés (en jaune ou en rouge et blanc), cartographiés et sont soigneusement entretenus tous les ans pour notre plus grand plaisir de randonneur. Dans la moyenne Tinée et particulièrement à La Tour les chemins ne manquent pas, profitez-en sans modération, il y en a presque pour tous les niveaux - de la simple balade familiale au parcours de plusieurs jours à fort dénivelé.
 



Quelques conseils

Si vous ne connaissez pas parfaitement la région, la carte IGN TOP 25 (3641 ET) Moyenne Tinée est indispensable, on la trouve en grande surface et aussi chez les marchands de journaux. Vous pouvez aussi compléter par la carte IGN Top 75 Mercantour (TOP75010) pour une vue plus générale. Vous trouverez aussi quelques informations dans les guides Randoxygène du Conseil Général des Alpes Maritimes consacrés à la Tinée (moyenne et haute). Les guides sont à disposition des randonneurs à la mairie ou dans les différentes maisons du tourisme comme celle de Castagniers Les Moulins. En ce qui concerne La Tour, seul le circuit de la Mangiarde est documenté.


Quelques circuits

Comme indiqué plus haut, ces chemins sont d'anciennes voies de communication et constituent un maillage au même titre que les routes actuelles. Vous pouvez donc partir à l'aventure pour plusieurs jours au départ de La Tour. Voir carte IGN impérativement !


Commençons par le plus facile: balade à l'ancien village abandonné d'Allauch (plus connu sous le simple nom de St Jean du nom de la chapelle St Jean Baptiste) environ 3h30 aller et retour. Départ du village après le moulin à farine sur la route des Granges. Suivez les panneaux indicateurs en bois, une première partie empierrée, un morceau de route, puis le chemin démarre à droite et suit le vallon, passage sur un pont de pierre vertigineux pour le traverser, on passe un peu en forêt et on arrive en vue de la chapelle (probablement l'ancienne église du village) soigneusement restaurée. Le village abandonné est un peu plus loin. Les plus anciennes traces de ce village datent du XIIe siècle. Plus d'informations sur Wikipédia. Retour par le même chemin ou par la Lentigia et le Col de l'Abeille pour les courageux ou par le col de Grateloup, le Brec d'Utelle, la Crête de l'Albarea, la chapelle Ste Élisabeth pour les très courageux ! (4h de plus, difficile, à éviter en Juillet - Août car manque d'ombre)

Circuit un peu plus difficile: "La Mangiarde" (déjà cité et très bien décrit dans le guide Randoxygène. A la baisse de l'Arène on rejoint la piste de Clans; départ vers Clans, la maison forestière, le col de Monigas, on peut aussi rejoindre Roussillon par deux chemins différents.

Plus difficile: déjà un peu évoqué plus haut, on peut passer par St jean pour faire la "crête de l'Albarea" via le Brec d'Utelle. Mais on peut aussi faire l'inverse : à partir de la Place de La Tour, prendre le chemin de Ste Élisabeth, admirer au passage la chapelle qui vient d'être restaurée. Prendre le chemin qui monte en face de la chapelle, vous arrivez au pied de marches taillées dans la roche et sécurisées par des chaines - c'est "le Pas Masséna" du nom du général français qui y fit passer ses troupes. Ensuite, ça monte assez raide jusqu'à la crête de l'Albarea, vous pourrez admirer une portion de route empierrée et les ruines d'une habitation ou d'une bergerie (voir photo).
 

Route bergerie


On continue presque tranquillement jusqu'au Brec d'Utelle - le plus haut sommet 1604m - (Nota: Vous êtes sur le GR5), ne pas prendre le chemin de droite qui va vers Utelle par le Castel Gineste en descendant, une fois passé de l'autre coté direction le Col de Grateloup,(descente possible vers St Jean et retour village), le Col de Fournès, le Col d'Andrion, retour par le col de Monigas et la Routette (le plus court) ou par la baisse de l'Arène (plus long).

Roussillon : juste quelques mots pour citer le circuit de "La Borne" qui rejoint la baisse de l'Arène et les circuits cités plus haut. On peut aussi visiter les ruines du hameau abandonné de Ripert puis continuer vers La Tour en passant par le Cianet.
Si au contraire vous décidez de partir vers Clans, vous pouvez rejoindre à la borne 49 la grande tire qui peut soit vous ramener à la baisse de l'Arène par la borne 52, soit continuer vers Selva Plane et le col de Monigas, ou bien si la grande tire vous fait peur, vous continuez vers Clans par le Pont Romain.
 

 

 

Conclusion

Les possibilités de randonnées sont très nombreuses avec l'aide de la carte Top25. Suivant votre forme, votre temps disponible, la météo et la composition de votre groupe (au moins deux par sécurité) vous pouvez faire des balades de quelques heures ou des raids de plusieurs jours et profiter pleinement des paysages superbes de la moyenne Tinée.

 Bonnes balades !